LE PARADIS (1ère partie)

Aller en bas

annonce LE PARADIS (1ère partie)

Message  OumSamir le Jeu 6 Sep - 10:52

Louange à Allah qui a créé le Paradis et l'Enfer, et qui a créé pour
chacun d'eux des habitants et des compagnons, et qui a fait que le
Paradis soit la demeure de Ses bien- aimés, et que l'Enfer soit la
demeure de Ses ennemis. Et bénédictions et salutations d'Allah sur le
sceau de Ses messagers et la plus noble de Ses créatures, qui est venu
pour appeler au Paradis et exhorté à ses délices, et qui est venu pour
faire peur de l'Enfer et avertir contre lui.

Et je prie sur les membres de la famille du messager, ses compagnons et
ceux qui les ont suivis dans le bien et je les salue ; ils se sont
préparés et ont pris leurs dispositions pour cette affaire [le jour du
jugement, le Paradis et l'Enfer] ; ils ont alors passé leurs nuits en
prière, en demandant pardon à Allah, en parlant à Allah, en récitant
Son Livre, et ils ont eu soif pendant leurs journées pour se rapprocher
d'Allah en jeûnant parce qu'ils ont su que l'affaire est sérieuse, et
qu'il n'y a pas de salut de l'Enfer, ni de réussite en entrant au
Paradis qu'en fournissant des efforts avec constance.

Définition du Paradis :

Le Paradis est la grande récompense et la rétribution abondante
qu'Allah a préparée pour Ses bien-aimés et ceux qui Lui obéissent ; et
c'est un délice (un bonheur) complet dans lequel il n'y a aucun manque
(défaut), et dont la pureté n'est pas troublée ; et ce qu'Allah nous a
dit au sujet du Paradis et ce que le messager (qu'Allah prie sur lui et
le salue) nous a annoncé à son sujet, ébahissent les cerveaux parce que
le cerveau est incapable de comprendre la représentation et la
conception de la grandeur de ce bonheur.

Ecoute Sa parole (qu'Il soit béni et exalté) dans le hadith Quoudsi :

({J'ai préparé pour Mes serviteurs pieux ce qu'aucun œil n'a vu, ce
qu'aucune oreille n'a entendu, et que le cœur d'un homme n'a jamais
ressenti}) ; puis, le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit
: (Lisez si vous voulez : {Aucun être ne sait ce qu'on a réservé pour eux comme réjouissance pour les yeux}) rapporté par Al-Boukhari [3244].

Et la grandeur du bonheur apparaît en le comparant au plaisir de ce
monde, parce que le plaisir de ce monde à côté de la félicité de
l'au-delà est insignifiant et n'équivaut à rien. Et dans le recueil de
hadiths authentiques d'Al-Boukhari, Sahl ibn Sâad As-Saa'âdi a dit que
le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(La place d'un fouet dans le Paradis est meilleure que ce monde et ce qu'il contient).

C'est la raison pour laquelle l'entrée au Paradis et le salut de
l'Enfer, selon le jugement et l'évaluation d'Allah, est le grand
succès, la grande réussite et le grand salut, Il a dit (qu'Il soit
exalté) : {Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi} [La famille d'Imraane : 185].

Et Il a dit : {Aux croyants et aux croyantes, Allah a
promis des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour qu'ils y
demeurent éternellement, et des demeures excellentes, aux jardins
d'Eden [du séjour permanent]. Et la satisfaction d'Allah est plus
grande encore, et c'est là l'énorme succès}
[Le repentir : 72].

Et Il a dit aussi : {Et quiconque obéit à Allah et à Son
messager, Il le fera entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les
ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Et voilà la grande réussite}
[Les femmes : 13].

L'entrée au Paradis :

Il n'y a pas de doute qu'aucun bonheur ne sera égal au bonheur des
croyants lorsqu'on les conduira en étant favorisés et honorés, groupe
par groupe, vers les jardins des délices, jusqu'à ce qu'ils y arrivent,
alors leurs portes seront ouvertes, et les anges honorables les
accueilleront et les féliciteront pour le fait qu'ils soient arrivés en
sécurité [sains et saufs] après les tourments qu'ils ont subis et les
choses effrayantes qu'ils ont vues :

{Et ceux qui avaient craint leur Seigneur seront conduits par
groupes au Paradis. Puis, quand ils y parviendront et que ses portes
s'ouvriront, ses gardiens leur diront: "Salut à vous! Vous avez été
bons: entrez donc, pour y demeurer éternellement"}
[Les groupes : 73].

C'est-à-dire que vos actions, vos paroles et vos croyances ont été
bonnes, alors vos âmes sont devenues purifiés et vos cœurs purs ; c'est
la raison pour laquelle vous avez mérité les jardins du Paradis.

Qu'est-ce qui fait entrer la personne au Paradis ?

Les jardins des délices sont obtenus avec la miséricorde d'Allah (qu'Il
soit exalté) et Sa générosité ; le messager d'Allah (qu'Allah prie sur
lui et le salue) a dit :

(Personne n'entrera au Paradis grâce à ses actions) ; ils dirent :

-"Et toi non plus, ô messager d'Allah ?". Il dit :

(Non, et moi non plus, sauf si Allah étend Sa miséricorde et Sa générosité sur moi) rapporté par Al-Boukhari.

Et parmi la miséricorde d'Allah envers le serviteur, le fait qu'Il lui
facilite l'accomplissement des bonnes actions et qu'Il le guide vers
Son obéissance ; et l'entrée au Paradis n'est pas en échange des
actions de quiconque, et n'était-ce le fait qu'Allah (qu'Il soit
glorifié et exalté) étende Sa miséricorde sur le serviteur, Il ne
l'aurait pas fait entrer au Paradis ; parce que les actions du
serviteur - même si elles sont simplement une cause de l'entrée au
Paradis et qu'elles ne sont pas une contrepartie pour le Paradis -, eh
bien ses actions, même si elles sont accomplies comme Allah aime et de
la façon dont Il est satisfait, ne peuvent pas faire opposition aux
bienfaits qu'Allah lui a accordés dans ce monde, ni leur être égales ;
et plus exactement, s'Il le jugeait, toutes ses actions seraient
seulement égales à un nombre infime de Ses bienfaits, et il resterait
les autres bienfaits pour lesquels le serviteur devrait remercier Allah
(qu'Il soit exalté) ; donc, s'Il le punissait dans ce cas, Il le
punirait sans qu'Il soit injuste envers lui, et s'Il lui faisait
miséricorde, Sa miséricorde serait meilleure pour lui que ses actions ;
et le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Si Allah punissait les habitants de Ses cieux et de Sa terre, Il les
punirait sans qu'Il soit injuste envers eux ; et s'Il leur faisait
miséricorde, Sa miséricorde serait meilleure pour eux que leurs
actions) rapporté dans les sounanes d'Ibn Maajah.

L'intercession pour l'entrée au Paradis.

Il est confirmé dans les hadiths authentiques que lorsque la situation
[la position] le jour du jugement se prolongera, les croyants
demanderont aux prophètes de demander que les portes du Paradis leur
soient ouvertes ; alors, ils refuseront tous et chacun d'eux dira : "Je
ne suis pas celui qui intercédera", jusqu'à ce que l'affaire parvienne
à notre prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue), il
intercédera alors pour cela et on lui donnera la permission
d'intercéder. Il est rapporté dans le recueil de hadiths authentiques
de Mouslim, qu'Houdhaïfah ibn Al-Yamen et Abou Houréïrah (qu'Allah soit
satisfait d'eux) ont dit que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui
et le salue) a dit :

(Allah (qu'Il soit béni et exalté) rassemblera les gens ; alors, les
croyants se lèveront jusqu'à ce que le Paradis leur sera rapproché ;
alors, ils iront voir Adam et diront : "O Notre père ! Demande que le
Paradis nous soit ouvert". Il dira alors : "N'est-ce pas le péché de
votre père qui vous a fait sortir du Paradis, je ne suis pas celui qui
fera cela" ; …), et il a mentionné dans le hadith que les prophètes
refuseront d'intercéder jusqu'à ce qu'ils aillent voir Mohammed
(qu'Allah prie sur lui et le salue), alors la permission leur sera
donnée.
avatar
OumSamir
Admin

Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://fisabilallah.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

annonce Re: LE PARADIS (1ère partie)

Message  OumSamir le Jeu 6 Sep - 10:55

Deuxième partie :

La purification des croyants avant l'entrée au Paradis.

Après que les croyants auront traversé le "Sirat" [un pont très fin
jeté sur l'enfer que les croyants devront traverser], on les arrêtera
sur un passage [un endroit] entre le Paradis et l'Enfer, ensuite ils
seront purifiés, c'est-à-dire qu'ils seront jugés les uns les autres
pour les injustices commises entre eux dans ce monde, afin que
lorsqu'ils entreront au Paradis, ils soient purs et pieux, et qu'aucun
d'entre eux n'ait d'injustice commise envers un autre et que chacun ne
demande rien à un autre.

Al-Boukhari a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques d'après
Abou Saïd Al-Khoudri (qu'Allah soit satisfait de lui) que le messager
d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Les croyants seront sauvés de l'Enfer ; ils seront alors retenus sur
un passage entre le Paradis et l'Enfer ; ensuite, ils seront jugés les
uns les autres pour les injustices commises entre eux dans ce monde,
jusqu'à ce qu'ils soient purifiés, on leur donnera alors la permission
d'entrer au Paradis. Et je jure pas Celui qui détient l'âme de Mohammed
dans Sa main, que chacun d'eux connaît mieux la direction de sa maison
dans le Paradis que sa maison qui était dans ce monde).

Et nous avons déjà mentionné dans "le hadith de l'intercession" le jour
du jugement que notre messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) est
le premier qui demandera l'ouverture du Paradis après que le père des
hommes et les messagers à la grande force de caractère auront refusé
d'accomplir cette tâche.

Les premiers qui entreront au Paradis :

Le premier homme qui entrera au Paradis est notre messager Mohammed
(qu'Allah prie sur lui et le salue), et la première communauté qui
entrera au Paradis est sa communauté, et le premier qui entrera au
Paradis parmi les gens de cette communauté est Abou Bakr As-Siddiq
(qu'Allah soit satisfait de lui).

Et Ibn Kathir a mentionné les hadiths qui ont été rapportés à ce sujet
; et parmi ces hadiths, ce que Mouslim a rapporté dans son recueil de
hadiths authentiques, d'après Anass qui a dit que le messager d'Allah
(qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Je suis le premier qui frappera à la porte du Paradis).

Et Mouslim a rapporté d'après Anass aussi qui a dit que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(J'irai à la porte du Paradis et je demanderai qu'on ouvre la porte ;
le gardien de la porte dira alors : "Qui es-tu ?". Alors, je dirai :
(Mohammed). Il dira alors : "J'ai reçu l'ordre de ne pas ouvrir à qui
que ce soit avant toi").

Et il est confirmé dans les deux recueils de hadiths authentiques et
dans les sounanes d'An-Nassaa'i, d'après Abou Houréïrah que le prophète
(qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Nous sommes les derniers [la dernière communauté] et les premiers le
jour du jugement, nous sommes les premiers qui entreront au Paradis).

Et dans les sounanes d'Abou Daawoud, d'après Abou Houréïrah qui a dit
que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(L'ange Gabriel est venu me voir et il m'a montré la porte du Paradis
par laquelle ma communauté entrera). Abou Bakr dit alors : "O Messager
d'Allah ! J'aurais bien aimé être avec toi afin que je la regarde".
Alors, le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit :

(Tu es le premier qui entrera au Paradis de ma communauté).

Ceux qui entreront au Paradis sans avoir de compte à rendre :

Le premier groupe qui rentrera au Paradis de cette communauté, sont
ceux qui sont les plus élevés dans la foi, la piété, les bonnes œuvres
et la droiture dans la religion de vérité ; ils entreront au Paradis
dans un seul rang, le premier d'entre eux n'entrera pas jusqu'à ce que
le dernier d'entre eux entre ; leur image (leur aspect extérieur) est
comme l'image de la lune la nuit de pleine lune.

Al-Boukhari a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques,
d'après Abou Houréïrah (qu'Allah soit satisfait de lui) que le messager
d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Le premier groupe qui entrera au Paradis, leur image est comme l'image
de la lune la nuit de pleine lune ; ils ne cracheront pas dans le
Paradis, ils ne se moucheront pas, et ils ne feront pas leur besoin
[aller à la selle] ; leurs récipients seront en or, leurs peignes
seront en or et en argent, leurs encensoirs seront l'aloès, et leur
sueur [leur transpiration] sera le musc ; et chacun d'eux aura deux
épouses et l'on verra la moelle de leurs jambes sous la peau à cause de
leur grande beauté. Il n'y aura aucune divergence entre eux, ni de
haine, leur cœurs sera le cœur d'un seul homme, et ils proclameront la
gloire et la pureté d'Allah le matin et le soir).

Et Al-Boukhari a rapporté d'après Sahl ibn Sâad (qu'Allah soit
satisfait de lui) que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a
dit :

(Soixante-dix mille - ou sept cent mille - personnes de ma communauté
entreront au Paradis, le premier d'entre eux n'entrera pas jusqu'à ce
que le dernier d'entre eux entre, leurs visages est comme l'image de la
lune la nuit de pleine lune).

Et il est confirmé authentiquement qu'Allah a donné à Son messager
(qu'Allah prie sur lui et le salue) avec chacun de ces soixante-dix
mille soixante-dix mille personnes ; il est rapporté dans le "Mousnad"
de l'imam Ahmed avec une chaîne de transmission authentique, d'après
Abou Bakr (qu'Allah soit satisfait de lui) que le messager d'Allah
(qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(On m'a donné soixante-dix mille personnes de ma communauté qui
entreront au Paradis sans avoir de compte à rendre, leurs visages est
comme la lune la nuit de pleine lune, leurs cœurs est comme le cœur
d'un seul homme ; j'ai demandé alors à mon Seigneur (le Puissant et le
Haut) d'augmenter, Il m'a alors augmenté avec chacun d'eux soixante-dix
mille).

Et il est rapporté dans le "Mousnad" de l'imam Ahmed, dans les sounanes
de Tirmidhi, dans le Sahih d'Ibn Hibbaane, d'après Abou Oumaamah avec
une chaîne de transmission authentique, que le messager d'Allah
(qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Mon Seigneur m'a promis de faire entrer au Paradis soixante-dix mille
personnes qui n'auront pas de compte à rendre, ni de châtiment, et avec
chaque mille parmi eux, il y aura soixante-dix autres ; et trois
poignées parmi les poignées de mon Seigneur [des gens qu'Allah fera
sortir de l'Enfer]), il a mentionné dans ce hadith une augmentation de
trois poignées.

Et le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) a décrit les
premiers soixante-dix mille et il a indiqué leurs signes distinctifs ;
il est rapporté dans le recueil de hadiths authentiques d'Al-Boukhari,
d'après Ibn 'Abbaass qui a dit que le prophète (qu'Allah prie sur lui
et le salue) a dit :

(Les communautés me furent présentées ; alors, le prophète passait et
avec lui une communauté ; et un autre prophète passait et avec lui un
groupe de gens ; et un prophète passait et avec lui dix personnes ; et
un prophète passait et avec lui cinq personnes ; et un prophète passait
seul ; ensuite, je regardais et vis un grand nombre de personnes ; je
dis : "O Gabriel ! Ce sont les gens de ma communauté ?". Il dit : "Non,
mais regarde à l'horizon". Je regardais alors et je vis un grand nombre
de personnes. Il dit : "Ce sont les gens de ta communauté, et ceux-là
sont soixante-dix mille personnes devant eux, il n'auront pas de compte
à rendre, ni de châtiment". Je dis : "Et pourquoi ?". Il dit : "Ils ne
se cautérisaient pas, ils ne demandaient pas qu'on lise le coran sur
eux [ils ne demandaient pas Ar-Rouq'yah], ils n'étaient pas
superstitieux [ils ne tiraient pas mauvaise augure de certaines
choses], et ils s'en remettaient complètement à Allah [ils plaçaient
leur confiance en Allah]". Alors, 'Oukkaacha ibn Mihssane se leva et se
dirigea vers le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) et dit :
"Invoque Allah pour qu'Il me mette parmi eux". Il dit : "O Seigneur !
Mets-le parmi eux". Ensuite, un autre homme se leva et se dirigea vers
lui et dit : " Invoque Allah pour qu'Il me mette parmi eux". Il dit :
"'Oukkaacha t'a devancé avec cette demande").


Et il se peut que ceux-là soient ceux que la Vérité Absolue (qu'Il soit
exalté) a nommé "les plus rapprochés de Lui", et ils sont ceux qui sont
toujours les premiers à croire à Allah, à Lui obéir, et à accomplir les
bonnes œuvres :

{Les premiers (à suivre les ordres d'Allah sur la terre) ce
sont eux qui seront les premiers (dans l'au-delà). Ce sont ceux-là les
plus rapprochés d'Allah, dans les Jardins des délices}

(L'événement : 10-12) ; et ils sont une multitude parmi les premières
générations et un petit nombre parmi les dernières générations :

{Une multitude d'élus parmi les premières [générations], et un petit nombre parmi les dernières [générations]} (L'événement : 13-14).

(Cheikh Salman Al-Oadah)
avatar
OumSamir
Admin

Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://fisabilallah.forumsactifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum