LA BATAILLE D'UHUD

Aller en bas

LA BATAILLE D'UHUD Empty LA BATAILLE D'UHUD

Message  *Nourelhouda* le Mer 5 Sep - 17:50

(Mois de Chawwâl 3H)



Treize mois s’étaient écoulés depuis Badr.

Les Mecquois constituèrent une armée de 3000 combattants mecquois, alliés et mercenaires.

Ils partirent pour Médine.

Avec
sept cents musulmans seulement, le Prophète se rendit jusqu’à Uhud et
rencontra un ennemi supérieur en nombre qui disposait également d’une
puissante cavalerie. La stratégie et le terrain permis aux musulmans de
résister. Les ennemis s’enfuirent devant les assauts musulmans ; mais
les archers oublièrent l’interdiction formelle du Prophète (psl) de
quitter leur position. « Ne quittez pas votre poste même si vous voyez
les oiseaux manger les cadavres ».


Certains
restèrent sur place mais la plus part quittèrent leur poste et la
cavalerie ennemi, attaqua et pénétra derrière les troupes musulmanes.


Se
retournant pour se défendre contre la cavalerie, les musulmans
laissèrent les fuyards qui à leur tour se retournèrent pour attaquer.
Les musulmans se retrouvèrent pris entre deux « feux ». Un soldat
ennemi, dans cette confusion, cria qu’il avait tué le Prophète (psl).


Mais les fidèles continuèrent à livrer bataille.

Les musulmans perdirent 70 hommes dont Hamza, oncle du Prophète (psl).

Hind,
épouse d’Abû Sufyân, commandant de l’ennemi n’oublia pas son vœu ; elle
se rendit auprès du cadavre d’Hamza, oncle du Prophète, qui avait tué
son père et son fils à Badr ; lui ouvrit le ventre et arracha le foie
et le mâcha.


Elle lui coupa aussi le nez, les oreilles…pour s’en faire une guirlande (Ibn Hichâm)



Des
femmes musulmanes (ex : Um`Umârah), avaient combattu aux côtés des
hommes et suscitèrent l’admiration du Prophète (psl). Il y eut aussi
Hind, fille de `Amr, musulmane médinoise, qui après la bataille appris
que son mari, son père et son frère étaient mort. Elle demanda : « Mais
le Prophète (psl) que fait-il ? » Lorsqu’elle sût qu’il était sain et
sauf, elle dit : « Puisque tu es vivant, tous les autres malheurs sont
négligeables ! » { Maqrîzî)




Le
Prophète (psl) avec l’assistance de quelques fidèles était monté sur le
mont Uhud et s’était reposé dans la caverne (visitée et vénérée par les
pèlerins de nos jours). L’ennemi s’intéressa très peu à cet endroit
d’où quelques musulmans s’étant regroupés, lançaient des pierres.


Abû Sufyân demanda a voix haute : « Est-ce qu’Abû Bakr est vivant ? Est-ce que `Umar est vivant ? »

Ne recevant aucune réponse, il se réjouit et s’écria : « Sûrement ils sont tous tués. Louanges à notre idole Hubal ! »

`Umar excédé cria pour le démentir.

Apprenant
ainsi que le Prophète (psl) était vivant Abû Sufyân dit : « Une journée
pour une journée : Uhud pour Badr, Hanzalah(ibn Abî `Amin) pour
Hanzalah (mon fils), si vous voulez, venez à ma rencontre à la même
époque à Badr, l’année prochaine !! » [Ibn Hichâm]


Puis il repartit pour la Mecque avec ses troupes.



Le
Prophète (psl) fit soigner ses blessures, surveilla l’enterrement des
morts, dirigea les offices « assis » et rentra à Médine.


Un
an plus tard, relevant le défi d’Abû Sufyân, les musulmans allèrent au
rendez-vous de Badr, mais les Mecquois annoncèrent qu’a cause de la
sécheresse, ils remettaient la rencontre à une date ultérieure.
*Nourelhouda*
*Nourelhouda*
Admin

Féminin Nombre de messages : 709
Age : 40
Date d'inscription : 02/09/2007

http://sabilallah.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser