DEPART DU PROPHETE

Aller en bas

DEPART DU PROPHETE Empty DEPART DU PROPHETE

Message  *Nourelhouda* le Mer 5 Sep - 17:41

A l'arrivée à
la caverne, Abû Bakr entré le premier balaya et déchira sa houppelande
pour boucher les trous à cause des serpents. Puis il appela le Prophète.

La tradition rapporte que 'Abû Bakr avait bouché le dernier trou avec son talon, et qu'il fut plus tard mordu par un serpent.
Le
Prophète fatigué, avait mis sa tête sur le genou d'Abû Bakr et s'était
endormi. Malgré la douleur de la morsure, Abû Bakr ne voulut pas
bouger, mais les larmes qui coulaient de ses yeux tombèrent sur le
visage du Prophète et le réveillèrent. Muhammad (PSL) appliqua de sa
salive sur la morsure et ce fut là un remède efficace.

La
tradition rapporte également, qu'après l'arrivée des réfugiés dans la
caverne, une araignée tissa sa toile à l'entrée. Un couple de pigeon en
train de construire son nid dans un arbre à proximité, ne fut pas
apeuré et continua son ouvrage, y déposant même un oeuf. Ces deux
évènements furent une protection pour les deux évadés.

Les
poursuivants arrivèrent à la caverne, conduit par un expert en traces.
Abû Bakr s'effraya en entendant leurs voix. Le Prophète lui dit : " Ne
t'afflige point, certes, Dieu est avec nous". (Coran 9/40)

Le berger du troupeau d'Abû Bakr apporta chaque soir la provision de lait, et le fils d'Abû Bakr, les nouvelles de la ville.
Après
trois jours, la ville s'étant calmée, le berger et le guide allèrent à
la caverne avec deux chamelles de voyage et tous quatre partirent pour
Médine.

Lorsqu'ils
passèrent par le territoire des Banû Mudlij, le chef les soupçonna
d'être les fugitifs. Il s'approcha par deux fois, et à chaque fois les
jambes de son cheval glissèrent dans le sable et il tomba. Effrayé il
demanda pardon et offrit tout ce dont ils pourraient avoir besoin.
Muhammad (PSL) dit qu'ils n'vaient besoin de rien, demanda juste qu'il
cache la nouvelle. Le Mudlijite dit " Je ferais s'en retourner tous les
poursuivants". Et il fût fidèle toute sa vie. (Ibn Hichâm p331/332)

Le
voyage dura une quinzaine de jours. Un jour, la petite caravane passa
près de la tente d'une vieille femme, Umm Ma'bad. Il y avait une chèvre
malade, le Prophète la fit venir, et en prononçant le nom de Dieu, se
mit à la traire. Il servit du lait à ses compagnons et lui même et en
laissa assez pour la famille, et reprit le chemin.

Plus
loin, il rencontra un de ses parents qui rentrait de Syrie. Celui-ci
présenta quelques nouveaux vêtements et lui dis que les Médinois
l'attendaient impatiemment.

Médine
ayant appris la disparition du Prophète, se préparait à l'accueillir.
Les habitants sortaient tous les jours et attendaient sur une haute
colline. Ils rentraient lorsque le soleil était trop chaud.

Arrivé
dans la banlieue de Médine, Muhammad (PSL) envoya un messager pour les
informer de sa venue et demander la permission d'entrer dans la ville.

Les
Ansârs se sont rassemblés sur la hauteur de Thanîyat al-Wadà, attendant
l'arrivée du Prophète. Un juif voyant la caravane au loin prévins les
habitants. Les Musulmans revêtirent leurs plus beaux habits, prirent
leurs armes et leurs armures, afin de faire une garde d'honneur à leur
Prophète bien aimé.

Quelqu'un composa une petite chanson:
"La pleine lune s'est levée sur nous,
De la Thanîyat al-Wadâ !
Le remerciement reconnaissant nous incombe
Pour aussi longtemps qu'on priera Dieu !
O Celui qui a été convoqué (par Dieu) pour nous
Tu es venu avec un commandement qui sera obéi !"
L'Islam persécuté trouve ainsi refuge à Médine.
C'est l'Hégire, l'émigration du Prophète et de ses compagnons.
*Nourelhouda*
*Nourelhouda*
Admin

Féminin Nombre de messages : 709
Age : 40
Date d'inscription : 02/09/2007

http://sabilallah.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser