ZAKAT

Aller en bas

ZAKAT

Message  *Nourelhouda* le Mar 4 Sep - 15:17

Wa salam aleikoum Que la paix soit sur vous

Le musulman qui dispose d’un revenu soumis à l’impôt (argent, or) doit s’acquitter de l’aumône légale.

« Prélève de leurs biens une sadaqa par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux.. »
[ At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 9/103 ]

«
Ô les croyants ! Dépensez des meilleures choses que vous avez gagnées
et des récoltes que Nous avons fait sortir de la terre pour vous. Et ne
vous tournez pas vers celui qui est vil pour en faire dépense. Ne
donnez pas ce que vous-mêmes n’accepteriez qu’en fermant les yeux !.. »
[ Al-Baqara (la vache) 2/267 ]

Le but de l’aumône

La
Zakât est un moyen de préserver l’âme humaine de tomber dans
l’attachement excessif aux richesses, du désir de tout dépenser pour
soi-même et d’en vouloir toujours plus.
Elle est une aide aux plus nécessiteux d’entre nous.
C’est un bienfait public.
Elle permet que les richesses ne soient pas accumulées par un nombre limite de personne.
Le musulman qui se refuse de reconnaître l’obligation de la Zakât est considéré comme un infidèle.
Celui
qui la reconnait mais ne s’en acquitte pas est considéré comme un
pêcheur. On se doit de l’obliger à l’accomplir et on lui octroie un
blâme.

« Mais s’ils se repentent, accomplissent la Salât et
acquittent la Zakât, ils deviendront vos frères en religion… » [
At-TAwbah (le désaveu ou le repentir) 9/11 ]

Pour qui faut-il payer la Zakât

Allah dit :
«
Les aumônes reviennent de droit aux pauvres, aux nécessiteux et à ceux
qui sont chargés de les recueillir, à ceux récemment convertis, au
rachat des esclaves, à ceux accablés de dettes, à la lutte dans la voie
d’ Allah et au voyageur.» [ At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 9 /60
]

1) Celui qui ne peut subvenir à ses besoins et ceux des siens,
en nourriture, vêtements et logements, même s’il possède un montant
imposable de biens.

2) Le nécessiteux plus ou moins aisés qu’un pauvre.
Le Prophète (psl) nous dit :
« Le nécessiteux n’est pas celui qui va d’une personne à une autre, congédié par une
bouchée ou deux, par une datte ou deux, mais le nécessiteux est celui qui n’a rien
à dépenser et dont on ne soupçonne pas la privation pour lui venir en aide et qui
ne se présente pas pour demander l’aumône» ( Al-Boukhari)

3) Ceux des gens, qui se déplacent pour récupérer la Zakât

4) Les nouveaux convertis afin qu’ils consolident leur Foi et leur amour pour l’Islam

5) Les personnes accablées de dettes dans un but pieux, qui son incapables seuls de s’en acquitter.
Le Prophète (psl) nous dit :
« La mendicité est interdite à toute personne sauf à trois :
Un indigent à bout de ressources
Un homme accablé de dettes
Un homme qui a pris l’engagement de verser le prix exorbitant du sang d’un mort » ( Tirmidi)

6) Dans la voie d’Allah :
- la guerre Sainte
- tout ce qui est d’utilité publique : bâtir des mosquées, hôpitaux, écoles, asiles pour les orphelins etc..

7)
Le voyageur, celui est loin de son pays afin qu’il puisse subvenir à
ses besoins, même s’il est riche chez lui. Mais s’il trouve quelqu’un
qui lui prête de l’argent, il doit accepter et ne pas prendre la Zakât .

La
Zakât peut donc être donné a toutes ces catégories de personnes mais il
convient de préférer les plus nécessiteux d’entre eux.

Si elle représente une grosse somme d’argent, alors il faut la partager entre tous.

Qui ne peut recevoir la Zakat

Les membres de la famille dont on a la charge (femmes, enfants)

Les infidèles ou de ceux qui ne sont pas constant dans leur obligations religieuse ou néglige les lois de l’Islam.

Le Prophète (psl) nous dit :
«
La Zakât sera prélevée sur les biens de leurs riches et versée à leurs
pauvres, c'est-à-dire les riches musulmans et les pauvres musulmans»
La Zakât ne doit pas être accordée aussi à un homme capable de travailler.
« Ni le riche, ni l’homme vigoureux, ne doivent profiter de Zakât» (Ahmed)

Elle peut être payée aux pauvres d’un autre pays.

Si
un pauvre doit une somme d’argent à un riche et qu’il a l’intention de
la lui rendre ; si le riche décide de la lui accorder en Zakât, il sera
récompensé pour ce geste.

En Islam, tout acte est relié à
l’intention qui le motive, il faut donc avoir à l’esprit que c’est la
Zakât de ses biens que l’on fait pour être agréable à Allah.

Allah dit :

« Cette loi ne leur prescrit que d’adorer Allah d’un culte sincère » [ Al-Bayyinah (la preuve) 98/5 ]
avatar
*Nourelhouda*
Admin

Féminin Nombre de messages : 709
Age : 38
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sabilallah.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum