Le jeûneur

 :: MADRASSA :: SERMONS

Aller en bas

Le jeûneur

Message  *Nourelhouda* le Ven 5 Oct - 8:30

Sermon de Médine.
Je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, la crainte d’Allah :
{O vous qui avez cru ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission} [Aali Imraane : 102].

Les jours s’écoulent rapidement, les années passent très vite, et nous
sommes distraits de la réflexion et du rappel ; Allah (qu'Il soit
exalté) a dit :
{Et c'est Lui qui a assigné une alternance à la nuit et au jour pour quiconque veut y réfléchir ou montrer sa reconnaissance} [Al-Fourqaane : 62].

Etant donné que la vie du musulman est courte, Allah (qu'Il soit
exalté) lui a donné des périodes de bien, ainsi que des moments et des
lieux honorables qui l’aident à compenser les erreurs et à corriger les
défauts dans sa vie ; et parmi ces périodes : le mois de Ramadan béni,
Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

{O vous qui avez cru ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été
prescrit à ceux qui vous ont précédés, ainsi atteindrez-vous la piété}
[Al-Baqara : 183].
Parmi
les facteurs de la joie, de gaieté et du contentement des cœurs, le
fait que les jours de joie reviennent et qu’Allah a comblé Ses
serviteurs d’un mois rempli de bien et des meilleures choses.

Voilà que les jours du mois s’écoulent très vite, et chaque jour, on
appelle : « O Toi qui désires le bien, viens ! ». Les diables sont
enchaînés, les portes de l’Enfer sont fermées, et les portes du pardon
et de la miséricorde sont ouvertes.
Pendant le mois de Ramadan, les
envies bestiales diminuent pour le croyant, et les mains s’élèvent pour
implorer Allah nuit et jour.
Une personne parmi eux demande
le pardon de ses péchés, une autre demande la facilité pour accomplir
les bonnes actions, une troisième demande à Allah de le protéger contre
Son châtiment, une quatrième espère recevoir Sa récompense, et une
cinquième est si préoccupée par l’invocation d’Allah qu’elle n’a pas le
temps de Lui adresser des demandes ; donc, gloire à Allah qui leur a
permis d’accomplir ces bonnes œuvres, alors que d’autres qu’eux en sont
privés.

Les fruits du jeûne et ses résultats sont de nombreux mérites qui ne
peuvent être comptés et qui ne sont pas donnés au paresseux qui est
distrait et qui passe le mois à dormir pendant la journée et à aller
dans les magasins [les marchés] le soir, et qui passe son temps dans la
distraction.
Le jeûne est une protection contre l’Enfer
comme il a été rapporté par Ahmed, d’après Jaabir (qu'Allah soit
satisfait de lui) le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit
:
(Le jeûne est une protection avec laquelle le serviteur se protège de l’Enfer).

Le jeûne est une protection contre les envies bestiales, d’après Ibn
Mass’ôud (qu'Allah soit satisfait de lui) le prophète (qu'Allah prie
sur lui et le salue) a dit :
(O
Jeunes ! Celui parmi vous qui en a la capacité, qu’il se marie ; et
celui qui n’en a pas la capacité, doit alors jeûner car le jeûne est
une protection pour lui)
Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Le jeûne est un chemin qui mène au Paradis, An-Nassaa’i a rapporté
d’après Abou Oumaamah (qu'Allah soit satisfait de lui) qui a dit :
-« O Messager d’Allah ! Ordonne-moi une chose dont Allah me fera profiter). Il dit :
(Jeûne, car il n’y a rien de comparable au jeûne).

Et dans le Paradis se trouve une porte par laquelle les jeûneurs
seulement entreront ; d’après Sahl ibn Sâad (qu'Allah soit satisfait de
lui) le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Il y
a dans le Paradis une porte que l’on appelle « Ar-Rayaane », par
laquelle les jeûneurs entreront le jour du jugement, et personne
d’autre qu’eux n’y entrera. On dira : « Où sont les jeûneurs ? » ;
alors, ils se lèveront et entreront par cette porte, et personne
d’autres qu’eux n’y entrera. Puis, lorsqu’ils seront tous entrés, cette
porte sera fermée et personne n’y entrera) Rapporté par Al-Boukhari. Le
jeûne intercèdera pour celui qui jeûnait, l’imam Ahmed a rapporté
d’après Abdoullah ibn Amr ibn Al-Aass (qu'Allah soit satisfait de lui
et de son père) que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a
dit :
(Le jeûne et le Coran intercéderont pour le serviteur le jour du jugement. Le jeûne dira :

-« O Seigneur ! Je l’ai empêché de manger et d’assouvir ses envies
pendant la journée, permets-moi donc d’intercéder en sa faveur »
. Et le Coran dira :
-« Je l’ai empêché de dormir pendant la nuit, permets-moi donc d’intercéder en sa faveur ». Il dit : (Alors, on leur donnera la permission d’intercéder)).

Le jeûne est une expiation et un pardon des péchés, car les bonnes
actions effacent les mauvaises actions ; le prophète (qu'Allah prie sur
lui et le salue) a dit d’après Abou Houréïra :
(Quiconque jeûne le
mois de Ramadan en ayant la foi et en espérant recevoir la récompense,
ses péchés commis dans le passé lui seront pardonnés) Rapporté par
Al-Boukhari et Mouslim. Le jeûne est la cause du bonheur dans ce
monde et dans l’au-delà : le prophète (qu'Allah prie sur lui et le
salue) a dit, d’après Abou Houréïra :

(Le jeûneur obtient deux joies : une joie lorsqu’il rompt le jeûne, et
une joie lorsqu’il rencontrera son Seigneur ; et l’odeur de sa bouche
[de son haleine] est meilleur auprès d’Allah que l’odeur du musc)
Rapporté par Mouslim.

Si toutes ces bonnes choses se trouvent dans l’école du mois de
Ramadan, le musulman doit donc s’empresser d’obtenir ces mérites [ces
bienfaits], il doit fournir beaucoup d’efforts afin que sa réussite
soit la plus grande, que ses péchés soient pardonnés, et qu’il soit sûr
d’être parmi ceux qui seront affranchis de l’Enfer.
Et ceux qui
seront négligents, n’auront aucune excuse ; nous demandons à Allah la
guidée, la réussite et l’acceptation, Il a dit (qu'Il soit exalté) :

{Celui qu'Allah guide, c'est lui le bien guidé. Et quiconque Il égare,
tu ne trouvera alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne
voie}
[Al-Kahf (la caverne) : 17].
O Toi qui fournit des efforts ! C’est le moment pour que tu augmentes tes bonnes œuvres et que tu te réjouisses.
O Toi qui est dans la distraction ! C’est le moment de te réveiller et d’arrêter de commettre les péchés. Que
le fait de parler avec Allah à la fin de la nuit est bon [plaisant] !
Que les demandes sont acceptées rapidement au moment de la rupture du
jeûne ! Et que ces moments sont bons pour le jeûne, la prière,
l’imploration d’Allah et la demande du pardon des péchés !
Ceux
dont les coins de la bouche se sont fendus à cause de la faim dans ce
monde, et dont les lèvres se sont retroussées à cause de la soif, on
leur dira le jour du jugement :
{Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés} [Al-Haaqqah (celle qui montre la vérité) : 24]
Moujaahid et d’autres commentateurs du Coran ont dit :
-« Ce verset fut révélé au sujet des jeûneurs ». Cher frère qui jeûne !

Profite des dons qu’Allah accorde pour te repentir sincèrement. Et le
repentir n’est pas particulier à ce mois, le musulman peut se repentir
pendant ce mois et les autres mois ; mais le repentir se confirme
encore plus pendant ce mois, et il se peut que ta nouvelle naissance
sera pendant le mois du bien et de la bénédiction. Et il se peut que
l’homme naisse deux fois, le jour où il sort de l’obscurité de l’utérus
de sa mère à la lumière de ce monde, et le jour où il sort des ténèbres
des péchés à la lumière de l’obéissance d’Allah.
Et quelle bonne
occasion pour que le cœur obtienne la joie et le bonheur lorsqu’il
retourne vers son Seigneur en regrettant et qu’il rejoint le convoi des
pieux.
Fais que ton jeûne soit une étape pour te repentir, Allah (qu'Il soit exalté) a dit :
{Et Je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne oeuvre, puis se met sur le bon chemin} [Taha : 82].
Al-Hassan Al-Basri (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :
-«
Allah a fait que le mois de Ramadan soit comme un champ de course pour
Ses serviteurs, dans lequel ils luttent de vitesse en Lui obéissant
pour obtenir Sa satisfaction ; donc, certains arrivèrent les premiers
et réussirent, et d’autres furent en retard et échouèrent ».

Il est étonnant donc de voir le joueur qui rit le jour où ceux qui faisaient le bien réussiront, et les négateurs perdront.

Le mois de Ramadan est une occasion pour faire revivre et réveiller le
cœur de son sommeil, et c’est une nourriture pour la piété et la peur
d’Allah, car la crainte d’Allah (le Puissant et le Haut) [la piété] est
le but de l’adoration.
Le mois de Ramadan est une occasion pour renforcer les liens avec Allah et couper les relations avec ce monde. Et
la prière accomplie la nuit fait partie des moyens les plus importants
pour faire revivre le cœur, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le
salue) a dit :
(Priez la nuit, car
c'est la pratique [l'habitude] des pieux avant vous, elle vous
rapproche de votre Seigneur, elle efface vos mauvaises actions, et elle
empêche de commettre les péchés)
rapporté par Tirmidhi.

S'exposer aux dons de la nuit et partager le butin avec ceux qui prient
la nuit, fait partie des moyens pour implanter la foi dans le cœur car
lorsque l'homme est seul avec son Seigneur et que son cœur est en
contact avec Lui au milieu de la nuit, le cœur se nettoie et les bonnes
choses descendent sur lui. Un homme parmi les pieux a dit :

-"Il n'y a rien dans ce monde qui ressemble aux plaisirs des habitants
du Paradis sauf le plaisir de parler avec Allah que ressentent ceux qui
prient la nuit dans leurs cœurs".

Le mois de
Ramadan est le mois du Coran, et c'est un moyen important pour la
guérison des cœurs, leur guidée et leur illumination. Le Coran est
descendu afin que nous méditions sur ses versets, et non pour que nous
le lisions avec nos langues seulement :
{[Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils méditent sur ses versets} [Saad : 29].
Nous
devons nous poser la question : avons-nous médité sur les versets du
Coran? Qu'est-ce que cela a changé en nous ? Où est son effet sur nos
comportements et nos qualités ?
Ali (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :
-"Il n'y a aucun bien dans une lecture sans méditation".
Et Al-Hassan a dit :
-"Comment ton cœur peut-il s'attendrir alors que ton souci est d'arriver à la fin de la sourate".
Il n'y a rien de plus utile pour le cœur que la lecture du Coran avec méditation et réflexion.

Et la lecture convenable du Coran est qu'il soit lu avec la langue, le
cerveau et le cœur: la part de la langue est la correction des lettres
en le lisant, la part du cerveau est le commentaire de la signification
des versets, et la part du cœur est d'en tirer des leçons et d'être
touché par les versets. Donc, la langue lit, le cerveau traduit, et le
cœur en tire des leçons. Le prophète (qu'Allah prie sur lui et
le salue) était l'homme le plus généreux et il était encore plus
généreux pendant le mois de Ramadan, Allah (qu'Il soit exalté) a dit :
{Prélève de leurs biens une sadaqat [une aumône] par laquelle tu les purifies et les bénis} [At-Tawbah (le repentir) : 103].

Donc, le premier qui profite de l'aumône est celui qui la donne, car
elle le débarrasse de l'avarice et le purifie des péchés. Elle purifie
l'âme de l'avarice en faisant qu'elle soit assidue à la dépense de
l'argent dans le sentier d'Allah jusqu'à ce que ce soit un de ses
caractères, ainsi elle renonce au désir ardent de l'argent et l'amour
de l'argent sort du cœur. L'aumône a un grand mérite dans ce monde et
dans l'au-delà, elle guérit les malades, repousse les malheurs,
facilite les affaires, amène les moyens de subsistance, protège de la
fin malheureuse, éteint la colère du Seigneur, efface les effets des
péchés, elle est une ombre pour celui qui la donne le jour du jugement,
elle l'empêche d'entrer en Enfer et éloigne de lui le châtiment.
Et l'aumône a une relation ferme dans le fait de se diriger vers Allah, Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

{Donne donc au proche parent son dû, ainsi qu'au pauvre, et au voyageur
en détresse. Ceci est meilleur pour ceux qui recherchent la face
d'Allah (Sa satisfaction)}
[Ar-Roum (les romains) : 38].

Et afin que l'aumône porte ses fruits espérés, il faut absolument
qu'elle soit faite régulièrement comme Allah (qu'Il soit exalté) a dit :

{Ceux qui, de nuit et de jour, en secret et ouvertement, dépensent
leurs biens (dans les bonnes œuvres), ont leur salaire auprès de leur
Seigneur. Ils n'ont rien à craindre et ils ne seront point affligés}
[Al-Baqara : 274].
Deuxième sermon Je vous recommande, ainsi qu'à moi-même, la crainte d'Allah.

L'évocation d'Allah est la nourriture des cœurs et l'élément de leur
vie, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(L'exemple de celui qui évoque son Seigneur et de celui qui ne l'évoque pas, est comme l'exemple du vivant et mort) Rapporté par Al-Boukhari.
Ibn Taïmiyah a dit :
-"L'évocation
pour le cœur est comme l'eau pour le poisson ; quelle est la situation
du poisson lorsqu'il sort de l'eau ? Et afin que le musulman puisse
profiter de l'évocation, que sa langue s'accorde avec son cœur et que
l'effet désiré se produise dans le cœur, il faut absolument que
l'évocation soit liée à l'adoration de la méditation, comme Allah
(qu'Il soit exalté) a dit :

{En vérité, dans la
création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et
du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, qui,
debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur
la création des cieux et de la terre (disant) : "Notre Seigneur ! Tu
n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du
Feu}
[Aali Imraane : 190-191].
Al-hassan Al-Basri a dit :
-"Les
doués de raison ne cessèrent de s'habituer à invoquer Allah tout en
méditant, et à méditer tout en invoquant, jusqu'à ce qu'ils
interrogèrent les cœurs, ils parlèrent alors avec sagesse".

Allah (qu'Il soit exalté) a dit :
{N'est-ce point à l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ?} [Ar-Râd (le tonnerre) : 28].
avatar
*Nourelhouda*
Admin

Féminin Nombre de messages : 709
Age : 39
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sabilallah.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: MADRASSA :: SERMONS

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum