Les enfants procurent-ils le bonheur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les enfants procurent-ils le bonheur ?

Message  *Nourelhouda* le Jeu 6 Sep - 9:31

Je vous écris car je suis trés déprimée
je perds confiance en moi même j'ai 34 ans, mariée mais mon probléme et
que je n'ai pas d'enfants mon marie souffre d'une stérilite sévère la
seule solution c'est le bébé éprouvette mais on a éssayé depuis 3 ans
et sans résultat j'ai souffers de tous les traitements qu'on ma
administrée c'est trops fatiguant.
Parfois le Diable souffle pour moi et me dis pourquoi moi qui aime beaucoup les enfants, n’arrive pas à en avoir un?



Reponse

Chère soeur

El salamo alaykom wa rahamato Allah wa barakato
Au
debut tu dois être sûre que c’est un examen d'Allah, pour voir comment
est-ce qu’on va réagir, est-ce qu’on va patienter pour mériter sa
récompense ou va-t-on se plaindre?

Pour te répondre je te
propose cet extrait du livre" La foi et le bonheur", du Dr Youssef el
Qaradawi, l'un des grands savants musulmans de ce siècle, ayant comme
titre :
Les enfants procurent-ils le bonheur ?

“Les enfants
sont, assurément, la fleur de la vie, la beauté de ce monde. Il arrive
souvent, cependant, que les enfants n'apportent que des peines à leurs
parents et les récompensent par la désobéissance et l'ingratitude au
lieu de leur manifester bonté et respect. Il arrive même que des
enfants tuent leurs parents pour s'approprier leur fortune ou parce
qu'ils font obstacle à leurs passions.

Ainsi un père se lamente-t-il ainsi en s'adressant à enfant:
« Je t'ai nourri tout petit, enfant J'ai pourvu à tes besoins
Tu grandissais en t'abreuvant de mes conseils,
Si un soir t'avait causé quelque peine, j'en passais nuit éveillé, agité
Mais lorsque tu as atteint l'âge adulte,
Voilà que tu me récompenses par la dureté et la brutalité .

Nous
avons vu bien des exemples étranges d'ingratitude des enfants et de la
détresse des parents, et nous avons entendu parler d'autres plus
étranges encore. Les parents se sont, de tous temps, désespérés de
l'ingratitude de leurs enfants, à l'image du Roi Lear de Shakespeare
qui s'exclama « Ô combien plus cruelle que le dent du serpent est
ingratitude d'un enfant » !

Un poète oriental se lamente également :
« Les enfants sont source de malheur, et heureux est ce qui demeure stérile
Ou l'enfant qu'on élève devient un ennemi, ou bien on laisse orphelin,
Ou bien la mort l'emporte et il n'en reste qu'un éternel chagrin. »

Le DR.Qaradawi deduit enfin :
Le bonheur se trouve à l'intérieur de l'être humain
Le
bonheur ne réside donc pas dans la richesse, dans la puissance, dans
l'abondance des enfants, dans le profit, ni encore dans la science
matérielle.

Le bonheur est quelque chose d'abstrait, d'impalpable, qui ne saurait être mesuré ou contenu ni acheté avec de l'argent.

Le
bonheur est quelque chose que l'être humain ressent au fond de
lui-même... une pureté de l'âme, une sérénité du coeur, une joie
intérieure, une paix de la conscience.

Le bonheur est quelque
chose qui émane de l'intérieur de l'être humain, et non pas quelque
chose qu'il peut se procurer à l'extérieur.

On raconte qu'un
mari, s'emportant contre sa femme, lui dit d'un ton menaçant: « Je te
rendrai malheureuse ! » La femme répondit calmement: « Tu n'as pas le
pouvoir de me rendre malheureuse, pas plus que de me rendre heureuse. »
Le mari, furieux, demanda: « Comment cela, je n'en ai pas le pouvoir ? »
La
femme répondit avec assurance : « Si le bonheur était une question
d'argent tu pourrais m'en priver ; s'il venait des parures et des
bijoux tu pourrais m'en dépouiller ; mais le bonheur provient de
quelque chose sur quoi tu n'as aucun pouvoir, ni toi ni personne au
monde ! »
Le mari, surpris, demanda: « Et qu'est-ce que c'est ? »
La
femme répondit avec conviction : « Je trouve le bonheur dans ma foi, et
ma foi est dans mon coeur; et personne n'a de pouvoir sur mon coeur, à
part Dieu ! »

Voilà ce qu'est le bonheur véritable, le bonheur
qu'aucun être humain n'a le pouvoir de donner, ni de reprendre à celui
qui le possède. C'est ce bonheur qui a fait dire à un pieux croyant: «
Si les rois savaient quel bonheur est le nôtre, ils nous combattraient
de leurs sabres ! »
Le prophete , à lui benediction et salut dit:

(من بات آمنا فى سربه معافى فى بدنه فكأنما حيزت له الدنيا بحذافيرها)

Celui
qui se réveille le matin en sécurité, en bonne santé, avec devant lui
de quoi manger pour la journée, c'est comme si ce bas-monde tout entier
lui appartenait. »

La foi fait jaillir dans le coeur de l'être
humain des sources intarissables sans lesquelles le bonheur ne saurait
se réaliser : ces sources sont la sérénité, la sécurité, l'espoir, le
contentement et l'amour.

Concernant le desespoir, tu dois t'en
debarasser , il faut toujours avoir confiance en Allah, j'ai déjà vue
des dizaines d'exemples des couples que la médecine a confirmé
l’impossiblé de leur reproduction , mais la volonté d'Allah était plus
forte.


روى أبو حنيفة فى مسنده عن جابر بن عبد الله رضى الله
عنهما أنه جاء رجل من الأنصار إلى النبى صلى الله عليه وسلم فقال: يا رسول
اله ما رزقت ولدا قط ، ولا ولد لى ، قال النبى صلى الله عليه وسلم :"فأين
أنت من الإستغفار ؛ وكثرة الصدقة ترزق بها " قال فكان الرجل يكثر الصدقة ،
ويكثر الإستغفار قال جابر فولد له تسعة ذكور .

Ce qui veut dire,
qu'un homme Ansarit est venu se plaindre devant le prophète, à lui
bénédiction et salut, de ne pas avoir d'enfant, le prophète lui
repondit : c'est grace à la demande du pardon d'Allah, et de
l'accomplissement de l'aumône que tu aurais le don d'enfant.
L'homme a suivi les conseils du prophète , à lui benediction et salut , et a eu 9 garçons.

Notre
maître Zacaria, paix soit sur lui, fut privé d’enfants et sa femme
était stérile. Quand il était avancé dans l’âge, et s’est affaiblit et
ses cheveux ont blanchit, il avait le chagrin qu’il n’ait pas d’enfant
qui hériterait la prophétie et le message, et la convocation vers Allah
et la bonne guidance des gens, alors il invoqua son seigneur tout haut:
“ ne me laisse pas seul, Seigneur, alors que Tu es le meilleur des héritiers”.
Que fut la réponse ? Allah tout haut dit dans la même sourate Al Anbiya (les prophètes):

“ nous l’exauçames, lui donnâmes Yahya et guérîmes son épouse.”


Autre
point trés important , il faudra que tu occupes ton temps par des
choses utiles, pour ne pas penser tout le temps à ce qui te manque et
aussi pour sentir que tu as un rôle et que les autres ont besoin de
toi, tu dois exploiter maintenant ce temps libre car , in chaa Allah,
aprés que tu aies d’enfant ça serait difficille pour toi de faire de
tels activités.

Il y a beaucoup de choses que tu peux faire pour rendre service à toi même et pour la société :

-Tiens à te réunir avec des autres pratiquantes pour reciter le Coran et l'étudier .

قال
رسول الله صلى الله عليه وسلم : "لا بقعد قوم يذكرون الله إلا حفتهم
الملائكة و غشيتهم الرحمة و نزلت عليهم السكينة و ذكرهم الله فيمن عنده"
رواه مسلم

“Chaque
fois que les gens s'assoient pour pratiquer le «Dhikr» de Dieu , les
anges les entourent, la miséricorde et la sérénité de Dieu les
recouvrent et Dieu les mentionne devant ses anges»

-Tu peux adhérer à une des organisations feminines qui donne soin aux orphelins, aux veuves et aux malades.

-Approfondis tes connaissances religieuses .

Se sont quelques exemples de ce que tu peux faire et c'est à toi de décider comment exploiter ton temps libre.

C'est ainsi que tu seras efficace dans la sociéte et tu rendras service à ton entourage par les travaux d'intêret publique.

Wafakakom Allah

AMR KHALED
avatar
*Nourelhouda*
Admin

Féminin Nombre de messages : 709
Age : 38
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sabilallah.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum