ABOU BAKR

Aller en bas

ABOU BAKR Empty ABOU BAKR

Message  *Nourelhouda* le Jeu 6 Sep - 8:46

Abou
Bakr, Abû Bakr ou Aboubéker était le beau-père de Mohammed (père
d'Aïcha). Né à La Mecque vers 573, mort à Médine en 634, il fut le
premier calife de l'islam, de 632 à 634.




Son
nom signifie « l'homme à la chamelle » (ou au chamelon) : il aurait en
effet possédé un nombre important de chameaux dont il prenait grand
soin. Il est à l'origine des noms Boubaker, Boubakeur (Afrique du Nord)
et Boubacar (Afrique noire). Les Sunnites lui ont donné le surnom
d'as-Siddîq (le sincère), et ses descendants sont appelés les Siddîqî.


Avant sa conversion



Il faisait partie des notables du peuple de Qouraych et comptait parmi leurs savants, il était aimé parmi eux.

Sa conversion à l'Islam (-13 H. ; 37 ans)



Abôu
Dardâ a rapporté que le Messager d'Allâh a dit : "N'allez-vous pas
laisser tranquille mon compagnon ! N'allez-vous pas cessez, et laisser
tranquille mon compagnon ! Lorsque je vous ai dit : " Ô peuple, je suis
le Messager d'Allâh auprès de vous ! Vous m'avez répondu : " Menteur !
", sauf Abou Bakr qui, lui, m'a cru !". (al-boukhâri)




Le
Prophète a dit : "Quand j'ai invité les gens à embrasser l'Islam, tous
on pris un temps de réflexion et d'hésitation, excepté Abou Bakr : il
ne s'est pas retenu, et n'a pas hésité ! " (Ibn Ishaq)




'Alî Ibn Abî Tâlib a rapporté qu'Abou Bakr a été le premier homme musulman. (Ibn 'Asâkir)



Lors
de l'hégire, il quitta La Mecque pour s'installer avec Mohammed à
Médine. Au cours de la maladie qui lui fut fatale, Mahomet désigna Abou
Bakr pour diriger les prières en son absence, geste interprété plus
tard comme une volonté qu'Abou Bakr lui succède. À la mort de Mahomet,
Abou Bakr devient le premier calife, choix ratifié par les chefs de
l'armée. Ali, gendre de Mahomet, le contesta et réclama ce titre pour
lui-même. Ali se soumit en fin de compte.




Selon
Jâbir le Messager d'Allâh lui a dit : "Si les contributions du Bahrayn
arrivaient, je t'en donnerais telle et telle chose". Mais l'or du
Bahrayn n'arriva pas jusqu'à la mort du Prophète). Quand cet or arriva
enfin, le calife Abou Bakr cria à haute voix : "Que celui qui a une
promesse du Messager d'Allâh ou auquel ce dernier doit quelque chose
vienne à nous".


Je
vins à lui et lui dis : "Le Prophète m'a dit ceci et cela". Il me donna
alors une certaine somme. Je la comptai et voilà qu'elle représentait
cinq cents (dinars ou dirhams).


Il me dit : "Prends-en encore le double". (Al-Boukhâri, Mouslim)



Les guerres d’apostasie (11 H.)

Abou
Hourayra a dit : "Lorsque mourut le Messager d'Allâh qu'Abou Bakr lui
succéda et qu'un certain nombre de tribus arabes apostasièrent, 'Omar a
dit : "Comment combattrais-tu ces gens alors que le Messager d'Allâh a
dit : "J'ai reçu l'ordre de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils disent
: "Il n'y a de dieu que Allâh", et celui qui l'a dit a mis à l'abri de
moi ses biens et sa vie sauf pour ce qui en revient de droit à l'Islam,
et c'est à Allâh de lui demander des comptes"?


Abou
Bakr lui dit : "Par Allâh! Je combattrai sûrement tous ceux qui font
une différence entre la prière et l'aumône légale car l'aumône est la
redevance des biens. Par Allâh! S'ils refusent de me donner un bout de
corde qu'ils donnaient au Messager d'Allâh, je les combattrai à cause
de lui".


'Omar
dit alors : "Par Allâh! Je ne tardai pas à comprendre que c'était Allâh
qui avait fait choisir à Abou Bakr la solution du combat et j'ai su
qu'il avait raison"". (Al-Boukhâri, Mouslim)




La bataille de Mouta

La
première affaire que mena à bien Abou Bakr fut d'envoyer 'Ousama Ibn
Zayd accompagné d'une légion, avec l'ordre de se rendre du côté des
terres de Mouta, là où mourut martyr son père Zayd Ibn Haritha.




La bataille de Dhât As-Salâsil (12 H. - 62 ans)

Dhât
As-Salâsil fut la première grande confrontation armée entre les
musulmans et les troupes de la Perse, sous le premier calife.




Son empoisonnement par les juifs de Khaybar (12 H. ; 62 ans)

Tabari
a rapporté dans son Tarikh qu'Abou Bakr avait été invité à un repas par
un des principaux chef de la communauté juive de Khaibar ; le calife se
trouvait à table avec Al Harith Ibn Khalada, qui était le médecin
réputé des Arabes et on leur présenta un plat de riz.


Abou
Bakr en mangea une bouchée, Al Harith en prit de même une bouchée mais
la rejeta aussitôt en s'écriant : "Il y a dans ce riz un poison qui tue
au bout d'une année !"




Décès

Abou
Bakr mourut le 23 août 634 à Médine. Peu avant sa mort, dont on ignore
si elle fut due au poison ou à une cause naturelle, il fit d'Omar son
successeur après consentement unanime et après avoir consulté les
compagnons influents. Abou Bakr est enterré dans le Masjid al-Nabawi,
près de la tombe de Mahomet et Omar.
*Nourelhouda*
*Nourelhouda*
Admin

Féminin Nombre de messages : 709
Age : 40
Date d'inscription : 02/09/2007

http://sabilallah.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser