Le recours aux ablutions sèches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le recours aux ablutions sèches

Message  *Nourelhouda* le Mer 5 Sep - 9:10

Le recours aux ablutions sèches pour éviter un préjudice.
On
peut lire dans Al-Fatâwâ Al-Hindiyyah (Verdicts juridiques indiens) :
"En présence d’eau, si l’individu est malade et craint que
l’utilisation de l’eau ne complique sa maladie ou retarde sa guérison,
il peut recourir aux ablutions sèches. À cet égard, on ne distingue pas
les cas où les complications sont dues aux mouvements physiques comme
pour les coliques ou la filariose de Médine, des cas où elles sont dues
au contact de l’eau à proprement parler comme la variole, etc. La
crainte en question est déterminée soit par forte présomption — en
présence d’indices ou par expérience —, soit sur la foi d’un médecin
compétent à condition qu’il soit musulman et non ouvertement dévoyé [1].

Si
le malade souffre de variole ou porte des plaies, on tient compte de la
majorité des membres à laver, que l’impureté soit mineure ou majeure.
Ainsi considère-t-on la majorité du corps en cas d’impureté majeure,
tandis qu’on considère la majorité des membres impliqués dans les
petites ablutions en cas d’impureté mineure. Si la majorité est saine,
et la minorité blessée, on lave les parties saines et on essuie les
parties blessées, si cela est possible. Si l’essuyage s’avère
impossible, on essuie par-dessus les emplâtres et les bandages.
Cependant, il n’est pas possible de recourir simultanément au lavage et
aux ablutions sèches. Si le corps est sain pour moitié et blessé pour
moitié, les savants ont divergé sur la marche à suivre. L’opinion la
plus juste est celle qui préconise les ablutions sèches et non pas le
recours à l’eau".

On peut lire dans Al-Fatâwâ Al-Mahdiyyah
(Verdicts juridiques mahdites) : "On assimile aux plaies toute maladie
sujette à un préjudice à cause du lavage à l’eau, le motif retenu étant
le préjudice occasionné."

Par conséquent, en ce qui concerne la
question posée, si son auteur craint de subir un préjudice à cause du
lavage de ses mains et de ses pieds, comme cela est mentionné dans la
question, il peut recourir aux ablutions sèches.
avatar
*Nourelhouda*
Admin

Féminin Nombre de messages : 709
Age : 38
Date d'inscription : 02/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sabilallah.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum